© 2019 by Julie TEILLET  

  • Grey Twitter Icon

Chères entreprises, et si vos cadres vous quittaient en 2017 ?

May 12, 2017

 

Combien de fois avez-vous entendu un collègue évoquer son envie de tout plaquer, de bouger, d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs ?

Côté Ressources Humaines, combien de fois avons-nous vu des CV de salariés mis à jour sur les CVthèques suite à un refus d’augmentation, une mobilité interne qui n’aboutit pas, après un clash avec un collègue ou avec un manager ?

Rien d’alarmant me direz-vous car au bout du compte, les cadres ne finissent pas tous par changer d’entreprise, encore moins sur un coup de tête.

 

Et si 2017 devenait l’année de la concrétisation de ce changement d’environnement professionnel pour ceux qui ne se sentent pas suffisamment considérés dans leurs entreprises, à tort ou à raison ?

 

L’étude sur l’emploi des cadres réalisée par l’IFOP & Cadremploi* nous communique des éléments de compréhension quant au marché et les grandes tendances de l’emploi des cadres pour 2017.

 

 

Le marché des cadres en 2016 & 2017

En 2016, 187 200 emplois cadres ont été créés, soit le plus fort nombre d’emplois créés depuis 2008, pour le 7ème trimestre consécutif. Malgré un chômage élevé en France, la CSP des cadres est la moins confrontée au chômage de masse et ce même marché est d’ailleurs le plus créateur d’emploi. Malgré la destruction d’emplois dans les secteurs industriels et de la construction, le secteur des services a créé 222 900 emplois en 2016.

Les indicateurs sont au vert pour l’année 2017 avec une prévision de 212 400 recrutements de cadres.

 

Et si vos cadres bougeaient dans les mois à venir ?

Le turn-over est un excellent exercice pour les entreprises. Il amène à repenser les organisations, la façon de travailler, les responsabilités collectives et individuelles. Le départs permettent de faire évoluer des talents internes ou d’aller rechercher des expertises nouvelles qui apporteront un regard neuf.

 

Des cadres sous pression

Si vos cadres sont satisfaits de leur travail, il n’en demeure pas moins qu’ils se sentent sous pression.

80% des cadres interrogés affirment que leur charge de travail est importante et qu’ils se sentent débordés. Ils indiquent à 81% bénéficier d’une réelle liberté dans leur organisation du travail, ce qui leur permet de mieux gérer cette question de charge.

66% d’entre eux ressentent de la bienveillance de la part de leurs managers et 65% indiquent que leur entreprise reconnaît le droit à l’erreur.

Néanmoins, seulement 32 cadres sur 100 indiquent que leur entreprise prend de réelles mesures de prévention du stress pour les accompagner dans leur fonction au quotidien.

 

2017, l’année du tournant ?

Quelques chiffres intéressants pour nous éclairer :

* 59% des cadres affirment avoir consultés des offres d’emplois au cours ces 6 derniers mois. Certes… on peut considérer qu’il s’agit de veille active, de curiosité professionnelle, rien de plus.

* 32% ont répondu à des annonces,

* 25% ont passé des entretiens.

* 36% des cadres interrogés affirment être dans une démarche active de changement de poste au cours des 6 derniers mois.

* 46% des cadres se disent ouverts aux opportunités qui leur sont proposées, soit près d’un cadre sur 2.

 

Chères entreprises, et si de nouveaux talents vous rejoignaient en 2017 ?

Parce que si les cadres bougent, c’est aussi pour vous rejoindre !

 

Si vous souhaitez recruter des cadres dans les mois à venir, les 3 premiers critères pris en compte pour changer d’entreprise sont :

  • Le niveau de rémunération, sans surprise.

  • La localisation de l’entreprise (temps de trajet, accessibilité, transports en commun…) : finis les trajets interminables pour gagner du temps dans sa vie.

  • La possibilité de disposer d’un bon équilibre vie professionnelle et vie personnelle et pour cela les cadres entendent le télétravail, la pratique du sport sur leur lieu de travail, un service de conciergerie, le droit à la déconnexion le soir et le week-end.

 

Les atouts principaux que vous pourrez faire valoir pour qu’un cadre vous rejoigne :

  • L’exercice de responsabilité accrue par rapport à son poste précédent.

  • Le travail en mode projet qui donne la possibilité de travailler sur des sujets connexes aux fonctions du cadre et de développer ainsi ses compétences au contact d’autres métiers.

  • La possibilité de changer régulièrement de postes et de bénéficier de trajectoires de carrière en vous rejoignant.

Ces atouts que vous saurez proposer aux candidats répondront alors en échos aux poids qui poussent un cadre à quitter son entreprise à savoir :

  • Une hiérarchie forte dans l’entreprise et une organisation avec trop de strates qui limitent l’expression des talents.

  • La présence de déplacement fréquents sur plusieurs jours ou sur une journée qui ne permettent pas d’allier vie professionnelle et vie personnelle.

  • Le fait de ne pas travailler en équipe ou en mode projet qui contraint le cadre à rester dans son univers d’expertise et ne lui permet pas de se développer et de s’épanouir.

 

*Toutes les données de cet article sont issues de l’étude IFOP-Cadremploi sur l’emploi des cadres : Bilan 2016 – Perspectives 2017

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernières actus
Please reload