© 2019 by Julie TEILLET  

  • Grey Twitter Icon

Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin : vers des relations transverses constructives !

November 9, 2017

 

 

Les organisations actuelles évoluent et se transforment, de plus en plus rapidement. Le passage d'un système d'organisation vertical à un système d'organisation horizontal amène à envisager différemment la collaboration entre les équipes et les fonctions au sein de l'entreprise.

 

 

 

 

Il n'est pas toujours évident de mettre en place, au sein d'une entreprise ou d'un groupe, un service transverse qui intervient en support de différentes fonctions déjà présentes et qui ne voient pas toujours l'intérêt de ce mode projet ou la pertinence de ces fonctions de coordination.

Et ce, surtout lorsque ce nouveau mode d'organisation ne fait pas partie de l'ADN culturel des équipes !

 

Cette logique transverse qui a pour vocation de développer de nouveaux projets, d'amener à travailler différemment n'est pas toujours bien comprise  car les règles du jeu peuvent manquer de clarté ou ne sont tout simplement pas posées au moment de la mise en place de ces structures.

 

Comment éviter les écueils et les points de blocage au moment de ces créations et tout au long de la vie des projets ?

 

- Définir un objectif commun : la réussite d'une nouvelle coopération tient à l'existence et à la formalisation d'un ou de plusieurs objectifs communs. Cette étape clé n'est pas toujours posée. Elle permet pourtant dès le démarrage de lever les ambiguïtés autour des champs de responsabilités et permet de mieux saisir la finalité de cette nouvelle structure transverse.

- Légitimer les interventions et les périmètres des intervenants : pour cela, définissez clairement les rôles et missions de chaque intervenant en fonction de ses compétences techniques et de l'importance de cette maîtrise dans le projet à mener. Chacun portera la/les partie(s) du projet/du processus à mener en se sentant responsable de ses décisions et de ses actions. Ce positionnement permettra à chacun de s'engager individuellement au service d'un collectif.

- Développer un climat de confiance et de transparence : communiquez, communiquez et communiquez ! Quelle que soit la forme retenue de votre communication, formelle ou informelle, écrite ou orale, la confiance s'instaure par la capacité de chacun à donner à voir régulièrement ses réalisations, ses contraintes, ses difficultés et son engagement.

- Assumer ses responsabilités : jouez pleinement votre rôle dans la structure matricielle vous permettra d'assumer vos responsabilités dans la réussite du projet... et lorsque le bateau tangue, continuez à assumer vos responsabilités. Cela vous permettra de ressortir grandi de cette expérience et vous donnera la capacité d'entamer d'autres projets plus ambitieux !

 

Et si malgré ce cadrage, des problèmes surgissent ?

Il est crucial de régler les problèmes le plus rapidement possible afin d'éviter la déperdition d'énergie et la démotivation.

Prenez le temps de vous poser avec les autres acteurs du projet et d'évoquer ensemble les sujets qui bloquent, mettez à plat les dysfonctionnements que chacun a pu observer sans jugement de valeurs ou de culpabilisation de l'autre.

Ce temps d'échange vous permettra d'identifier collectivement la nature du problème, les conséquences sur le projet, et ainsi réajuster les modes de fonctionnement et les pratiques communes pour atteindre ensemble votre objectif en menant à bien le projet confié !

 

 

---------------------------------------------------------

Envie d'aller plus loin sur ce sujet ?

Nous contacter : julie.teillet@cypre-rh.com

www.cypre-rh.com

----------------------------------------------------------

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernières actus
Please reload